La saga Open Sky

  • admin 

Durant le mois d’octobre 2019, la liste Futur & Nature a été construite avec le soutien des associations environnementales.

Celles-ci ont déposé un recours, d’abord gracieux auprès du maire Christophe ETORE, puis contentieux auprès du tribunal administratif de Nice, contre le permis de construire d’Open Sky. C’est sur ce recours que se fondait notre espoir de stopper ce projet.
Malheureusement, ce recours a été rejeté par le maire, puis les associations ont été déboutées en première instance par le tribunal administratif. Devant la preuve que l’affichage du permis avait bien eu lieu le 4 novembre 2016, les associations ont décidé de ne pas faire appel du jugement.

Pire, elles ont, par un courrier au juge, retiré leur plainte pour éviter de devoir payer de lourdes indemnités.

Nous avons perdu là notre premier moyen susceptible d’arrêter le projet.

 

Pendant la campagne du premier tour, nous avons organisé une conférence du professeur Gibelin sur les méfaits de la pollution atmosphérique et nous avions l’intention de prouver que celle-ci dépassait les normes en vigueur. Nous avons contacté une société susceptible de poser des capteurs et de nous fournir l’étude correspondante pour le secteur des Clausonnes. Au vu du montant du devis, nous en avons différé la pose, pensant installer le capteur lorsque nous serions élus à la mairie. La COVID-19 et le confinement ont eu raison de ce projet : le trafic routier a drastiquement baissé entrainant une baisse de la pollution atmosphérique due aux gaz d’échappement.

Nous avons perdu là notre deuxième moyen susceptible d’arrêter le projet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.