Mieux connaître Joseph CESARO

  • admin 

Joseph CESARO : Tout récemment retraité, je veux apporter mon expertise des domaines public et privé au service de Valbonne. En effet, bien qu’ayant conduit ma carrière dans l’enseignement public, j’ai deux expériences de création d’entreprises.

En 1987, avec quelques associés, j’ai créé une société pour éditer une revue de vulgarisation des mathématiques. Cette revue, Tangente, existe toujours et est diffusée en kiosque. De sa création à 2008, je fus le gestionnaire de cette société. En 1995, avec deux associés, j’ai également créé une seconde société afin de diffuser des jeux concours pour collégiens. En 2010, mes responsabilités auprès du recteur me mobilisant entièrement à Nice, je cède ces jeux concours. Ils existent toujours sous le nom « Les concours Archimède ».

J’arrive dans la région en septembre 1998 et je m’installe à Valbonne, charmé par cette commune semi-rurale et de caractère. Je travaille à Nice en tant qu’inspecteur de mathématiques. En 2004, je deviens le doyen des inspecteurs (lycées et collèges) et j’assume de larges responsabilités dans la direction de l’académie. En 2010, je prends la tête de la nouvelle direction de l’Action Pédagogique et des Inspections, je coordonne l’encadrement des 24000 enseignants de l’académie. En parallèle, j’assume la mission de Responsable Académique de la formation et j’en gère son important budget.

En partenariat avec l’université de Nice et de Toulon, j’ai élaboré le projet de l’Ecole Supérieure du Professorat de l’Académie de Nice. L’académie reçoit les félicitations des deux ministères (Education Nationale et Enseignement supérieur) pour cette réalisation réussie, qui confirme ma capacité à monter une structure administrative complexe : trois centres de formation (La Seyne-sur-mer, Draguignan et Nice) et plus de 1500 étudiants et professeurs stagiaires par an.

Par ailleurs, je suis impliqué chez AMNESTY INTERNATIONAL depuis 1984. Chaque année, je participe à l’organisation du Cross AMNESTY de Valbonne. Je suis également adhérent de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques qui développe des actions en faveur de la jeunesse.

En 2015, je crée l’association des Amis de la Faune afin de développer l’apiculture et favoriser les pollinisateurs. J’en fus le premier président et, en concertation avec Elisabeth DEBORDE, j’agis et je contribue à sauver les 120 hectares de la forêt du Fugueiret menacés par un très vaste projet de construction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.